top of page

Kullimaaroo

Association

Téléphone

776058990

E-mail

Adresse

Ziguinchor, Cité SOMIVAC

villa N°5Ziguinchor

Date de création

05/06/2015

À propos du Centre 

Presentation

Kullimaaro est un centre d’accueil, d’écoute et de prise en charge des femmes et filles survivantes de violence et de Fistules obstétricales. Ouvert en juin 2015 par la Plateforme des Femmes pour la Paix en Casamance grâce au soutien d’ONUFEMMES, Kullimaaroo a pour mission de faire renaitre l’espoir au cœur des femmes et filles survivantes de violence et à vulnérabilité accrue. Sa vocation est d’offrir une prise en charge holistique aux victimes de violence allant de l’hébergement d’urgence à la réintégration sociale et économique en passant par les soins médicaux, l’assistance psycho-sociale, l’accompagnement juridique. Avec une capacité d’accueil allant de 18 à 25 pensionnaires, le centre dispose d’un personnel dévolu à l’accompagnement des pensionnaires constitué d’une chargée de projets, d’une infirmière, d’une intendante, d’une assistante sociale, d’une monitrice, de veilleuses de nuit, de responsables de la sécurité et d’une femme de charge. Initialement les services du Centre étaient destinés aux femmes survivantes de violences et d’exactions commises par les porteurs d’armes du conflit en Casamance. La cible fut étendue aux femmes, adolescentes et jeunes filles victimes de VBG et de fistules obstétricales.

Historique

Depuis 1982, la Casamance, région naturelle du Sud du Sénégal, est en proie à un conflit armé dévastateur qui oppose l’Etat central au Mouvement des Forces Démocratiques de la Casamance (MFDC). Depuis, la Casamance assiste impuissante, à la propagation du phénomène de la violence. En effet le conflit a fait apparaître plusieurs formes de violence perpétrées envers les populations, en particulier les femmes, et qui restent dans la majorité des cas impunies légalement (viols, tortures, mines, braquages, enlèvements, etc.). En plus de la situation globale de pauvreté dans laquelle vivent les populations, le conflit a fortement dégradé les conditions de vie des habitants de la région. Les femmes et les enfants qui constituent les couches les plus vulnérables en période de conflit continuent de payer un lourd tribut. Ils subissent dans leurs chairs et leurs esprits plusieurs sortes de violence qui prennent diverses formes : • Violence physique : enlèvements, séquestrations, tortures, exécutions sommaires, victimes de mines ou amputés d’un membre (au cas où ils survivent). • Violence psychologique : traumatismes et stress liés à l’insécurité, à la violence, isolement social des femmes ou jeunes filles ayant été victimes de viol en tant que mère, épouse, fille ou parente des hommes détenus, tués ou portés disparus. • Violence économique et sociale : conditions sociales très difficiles, difficultés d’accès aux services, déscolarisation, moyens de survie élémentaires, grande précarité économique. • Violence liée au genre : viols, humiliations, avortements forcés, grossesses non désirées, etc. Aujourd’hui la Casamance connait une période d’accalmie dans le conflit, mais les séquelles du conflit sont encore ressenties chez les femmes et enfants plongés dans le tourbillon de la violence. Malgré le silence des armes, on constate une recrudescence des violences basées sur le genre, avec une certaine mutation dans leurs formes, ainsi que les profils des auteurs qui ne sont plus que les porteurs d’armes, mais aussi des civils. Le projet de mise en place d’un centre d’accueil et d’écoute pour femmes et filles victimes de violence, KULLIMAAROO est une initiative de la Plateforme des Femmes pour la Paix en Casamance (PFPC) financée par ONUFEMMES, entité des Nations Unies pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes. Conformément à son troisième axe stratégique, et devant l’absence de dispositif d’aide et d’accueil pour les femmes et filles victimes de la violence en Casamance, la PFPC a entrepris de mettre en place le centre KULLIMAAROO pour apporter une réponse à la détresse des nombreuses victimes féminines de la violence dans cette région meurtrie par plus de trois décennies de conflit armé. Aujourd’hui, grâce au centre KULLIMAAROO, les femmes et les filles victimes de la violence bénéficient de soutien, d’accompagnement personnalisé, et de prise en charge globale.

Personnes prises en charge 

 

Le centre prend en charge les Femmes et filles.

Âge pris en charge

Tout âge

Types de prise en charge

Hébergement de jour et de nuit, médicale, psychotraumatique, judiciaire, réintégration socio-professionnelle, Autonomisation financière.

Localisation

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Instagram
bottom of page